TrapAparT

TrapAparT offre des solutions de captation de particules fines de l’air extérieur sur des filtres passifs régénérables.

Les pièges TrapAparT permettent de réduire l’exposition des populations aux particules fines nocives en équipant des zones ciblées, telles que grands axes urbains et gares ferroviaires souterraines (métro), présentant des niveaux de pollution très supérieurs aux seuils préconisés par l’OMS dans des lieux à fortes concentrations humaines. 

Le cœur du dispositif est constitué d’un média adsorbant propriétaire de TrapAparT, capable de piéger les particules fines par mise en contact grâce aux seuls flux naturels de l’air (vent et turbulences générées par les véhicules). Le média est régénéré par simple lavage à l’eau à une fréquence de l’ordre d’un mois. L’eau de lavage est récupérée et les polluants contenus sont éliminés. La conception à partir de petits modules unitaires apporte une grande flexibilité pour le dimensionnement sur mesure des équipements selon les caractéristiques et contraintes de la zone à traiter et permet l’optimisation de leur implantation. Après installation, le système fonctionne de manière autonome, sans consommation énergétique, et la maintenance se limite aux opérations de régénérations périodiques.

Plusieurs expérimentations en environnement réel sont engagées, notamment dans la gare RER de Boulainvilliers (projet soutenu par la région Ile de France) et en extérieur à proximité d’axes de grande circulation routière (collaboration avec l’Eurométropole de Strasbourg). Les résultats démontrant l’efficacité de captage de particules, et leur nature précise, à partir de ces prototypes sont attendus pour fin 2020.